1er-mai2Lors du mouvement sur les retraites, les jeunes ont réfusé une société qui ne leur offre comme uniques perspectives, le chômage et la précarité. Alors que notre pays n’a jamais été aussi riche, nous ne voulons pas une société qui s’obstine à casser les acquis sociaux, à nous exclure et à nous stigmatiser. Lors de cette journée du 1er mai, nous ne laisserons pas se refermer le couvercle sur les revendications que nous avons porté. L’ UNEF apporte son soutien à la jeunesse du monde arabe qui se mobilise encore aujourd’hui pour sa liberté, mais aussi aux jeunes européens qui subissent les politiques de rigueur. Dans un contexte de montée de l’extrême droite, le 1er mai est l’expression de la solidarité du vivre ensemble contre le rejet de l’autre !

Pour ces raisons l’UNEF appelle l’ensemble des jeunes à descendre dans la rue le dimanche 1er mai aux côtés des salariés pour faire entendre notre voix.

Rendez-vous à 10h30 au Vieux Port à Marseille !