81eme-congres-de-lunefLe 81ème congrès de l’UNEF, qui réunissait plus de 900 délégués à Marseille depuis jeudi, s’est clôt dimanche 26 avril.

A cette occasion, l’UNEF a affirmé sa volonté de porter les aspirations de la jeunesse.

Les étudiants ont également manifesté leur volonté d’imposer un changement de cap au gouvernement en matière de politique universitaire et ont formulé leurs exigences pour remettre l’égalité au cœur du service public. Ils attendent des mesures fortes pour mettre en sécurité sociale la jeunesse et portent l’exigence d’un service public d’enseignement supérieur renforcé et démocratisé.

L’UNEF dénonce l’attitude fermée du gouvernement a l’égard du profond sentiment d’injustice et de la demande sociale qui s’exprime dans le pays. Cette attitude s’illustre également dans les universités. Le gouvernement porte la responsabilité de la crise actuelle et doit créer les conditions d’une sortie de crise permettant l’aménagement de la fin de l’année universitaire.

A l’occasion de ce congrès, les étudiants ont également affirmé leur volonté de prendre toute leur place aux côtés des salariés dans les prochaines semaines. L’UNEF entend inscrire son action au coeur du mouvement social et appelle les étudiants à participe massivement aux manifestations du 1er mai.

Le 81ème congrès de l’UNEF s’est achevé par la réélection de Jean-Baptiste Prévost à l’unanimité pour un nouveau mandat de deux ans à la tête de l’UNEF.